Décembre 2018/janvier 2019 – Fin d’année dans notre centre suisse

                                              

 

 

 

 

 

 

 

 

Une nouvelle retraite d’hiver en méditation ? Nous l’attendions tous. Pendant cinq jours, le centre va réunir toutes les cultures, les langues et les continents. Des retrouvailles joyeuses qui confirment ce sentiment d’appartenir à une grande famille sans frontières.

Loin de l’agitation et bien assis sur son coussin

Notre esprit ordinaire est sans cesse agité, perturbé, plein d’incertitudes et d’émotions. Troublé, confus, il ouvre les portes de l’incertitude, du stress, de la tristesse, de l’angoisse. Et cela nous conduit tout droit à la souffrance. Intuitivement, nous savons cela et nous cherchons une solution. Voilà pourquoi nous sommes plus de cent cinquante à nous retrouver cet hiver avec Rinpoché, assis sur notre coussin, prêts pour l’aventure. 

Rinpoché explique : « Pendant ces quelques jours, nous allons essayer d’être totalement présents ici, libres de toutes les inhibitions, des préoccupations de la vie, des turbulences et essayer d’être totalement ouverts, réceptifs, confortables ». Puis, avant de nous engager vers notre première pratique il dit : « Imaginez un coussin, juste un coussin qui a besoin d’un corps, de quelqu’un pour s’asseoir dessus. Ce corps a besoin de respirer. Et ce corps qui respire a besoin d’être dans un état de vigilance, d’attention, d’esprit d’éveil. Nous avons tous un corps, nous respirons tous et nous possédons tous ce potentiel de l’esprit de la pleine conscience. La méditation est donc accessible à chacun d’entre nous et à tout moment ». 

Session après session, nous nous entraînons à ressentir la bonne position de notre corps, assis jambes croisées, dos bien droit, épaules largement ouvertes …Puis porter notre attention sur le souffle, la respiration, pour enfin entrer dans la pratique méditative … Et çà marche ! Au fil des jours, les regards s’éclairent, les sourires se font plus généreux, plus ouverts, et une atmosphère de douceur bienfaisante s’installe . Il semble que nous avons reçu le message de Rinpoché qui nous incite à : « développer une attitude positive, générer la joie dans notre cœur afin que le bénéfice de notre méditation soit adressé à tous les êtres et pas seulement à nous ». 

Et tout cela dans un silence total … Quel repos, quel apaisement et quel soulagement !

Légendes photos : Rinpoché va arriver, nous l’attendons, katas déployées et cœur ouvert … des journées entières dans la salle pleine comme un œuf … Pendant les pauses, chacun profite à sa manière pour se relaxer et offre à notre vue des positions surprenantes… Drôles … Attendrissantes … Baroques … Méditation en marche Vipassana avec chaussons d’époque ! … Silence total oui, mais avec tendresse, sourires et joie … Dernier jour : les questions qui attendent Rinpoché remplissent la boite en carton… Impossible de répondre à tout !

 

Les futurs instructeurs RIPA se préparent

Comment faire bénéficier un public le plus large possible des bienfaits de R.A.M (Ripa Awareness Meditation) et de sa profondeur ? Comment l’ouvrir à tous, y compris aux personnes totalement laïques qui ne se sentent pas concernées par le bouddhisme ? C’est justement ce que Jigmé Rinpoché met progressivement en place en élargissant la formation de futurs instructeurs à cette méditation si particulière. 

En effet, pourquoi les enseignements du Bouddha, vieux de 2600 ans sont-ils encore vivants ? Pourquoi nous touchent-ils et nous aident-ils tant ? C’est tout simplement parce qu’ils sont universels et que leur transmission n’a jamais été interrompue. De plus, dans le cadre de notre lignée RIPA, cette transmission vivante est assurée par un Maître et une lignée authentiques. 

C’est donc une grande chance pour les futurs instructeurs  – une grande responsabilité aussi – de recevoir ces enseignements pour les transmettre par la suite. Cet hiver, cette formation a été suivie par une bonne trentaine de participants, dont de nombreux nouveaux. Rinpoché insiste particulièrement sur plusieurs points : la pratique personnelle et quotidienne est indispensable. Il met en garde sur les risques de « trips » de l’ego qui pourraient surgir et sur l’importance d’être sincère, authentique dans sa pratique, dans sa motivation et ses intentions. Il insiste sur l’importance de cette communauté d’instructeurs en train de naître, sur le respect mutuel que tous doivent avoir entre eux, sur la bienveillance partagée car, dit-il, « ces aspects seront ressentis un jour par les futurs bénéficiaires ». Avant que, dans le futur, les participants guident des méditations au nom de notre lignée,  ils auront reçu un certificat ( formation académique, théorique, et validation du travail personnelle avec notamment : validation de la pratique, temps passé en formation, pratique personnelle, etc. Le tout sera complété par une charte éthique en cours d’élaboration).

L’avis de plusieurs participants : «  Rinpoché nous transmet un trésor que nous aurons à faire fructifier, tout en le préservant et sans se l’approprier » .

Simultanément, Rinpoché a chargé Lama Tenzin d’assurer les entraînements et les enseignements sur tout ce qui relève du Dharmaseva. Cette fois-ci, le travail porte sur les rituels « musicaux » des pratiques.

Légendes photos : Rinpoché ouvre la session pour les instructeurs… L’atmosphère est studieuse …Avec des moments de détente … Geneviève, responsable de la formation R.A.M sous la guidance de Rinpoché …Photo de famille en fin de session … Côté Dharmaseva, c’est Lama Tenzin qui assure la formation …Il explique … Donne des instructions … Ecoute pour aider chacun à s’améliorer …Et encore une photo de famille pour clore la session. 

 

Porté par une équipe internationale, notre centre s’épanouit 

Véritable paquebot lancé en pleine mer il y a juste quelques années, notre centre se confirme dans sa vocation d’ouverture . A côté des étudiants RIPA de tous pays qui se retrouvent à l’occasion de nos grandes retraites d’été et d’hiver, les groupes « extérieurs » sont de plus en plus nombreux à «  nous » choisir pour y organiser leurs activités. Ils apprécient l’atmosphère du lieu, la paix et la sérénité qui s’en dégagent. Ils affirment que l’énergie qu’ils ressentent les aide dans les activités pour lesquelles ils sont venus. La venue de personnalités réputées comme Mathieu Ricard ou Alan Wallace attire un public nouveau et nombreux qui découvre à son tour ce site « où l’on se sent si bien » et « où l’on est si bien accueilli ». A tel point que certains participants à notre dernière retraite, ont rencontré Rinpoché pour la première fois cet hiver. Ils avaient d’abord découvert le centre à travers une autre activité.

Pour faire face au nombre grandissant des associations et groupes utilisateurs installés pour quelques jours ou quelques semaines, l’équipe du centre est là ! Dynamique, efficace, elle est à l’image de notre communauté RIPA : ouverte, diverse et internationale. Bégoña la directrice, et Lluis le chef cuisinier, sont espagnols. Antje, responsable du secteur hôtellerie est Allemande mais vient de France où elle a vécu de longues années, Helen qui assiste Bégoña au Marketing est Suisse. Aux côtés des permanents : Gabriela, Suisse elle aussi, vient quatre jours par semaine et supporte tout ce qui concerne l’hébergement … Et c’est un énorme travail ! Enfin, n’oublions surtout pas Vladimir et Sasha, deux bénévoles qui viennent périodiquement de Russie et apportent leur aide … à tout ! Du petit déjeuner et la préparation des repas, à l’aménagement et la transformation des salles selon les activités des groupes qui se succèdent, on peut les voir partout ! Tous sans exception sont des étudiants de nos Maîtres RIPA et font passer la chaleur humaine, l’amitié et l’ouverture dans leurs contacts avec les associations.

Doucement, le centre construit son image et sa notoriété, dans peu d’années le paquebot atteindra son rythme de croisière.

Légendes photos : Ce grand paquebot chaleureux qui illumine les nuits d’hiver, c’est Notre Centre … Begoña, sa directrice assure avec dynamisme et détermination son expansion et son rayonnement …Antje et Helen, Bras droit et bras gauche de Begoña … Toutes trois sont non stop sur le pont … Lluis, grand maître de nos repas avec Marie qui apporte régulièrement son aide … Gabriela, pilier de la lingerie et de tout ce qui concerne l’hébergement …Vladimir et Sasha fidèles bénévoles intermittents venus de RIPA Russie, sans eux rien ne peut tourner rond … Toute cette équipe assure une somme de travail incroyable, jusque dans ses moindres détails… A tel point que nous trouvons même une table de fête le 1er janvier … Et pour 150 personnes !

 

Album photo

Légendes photos : Les jeunes générations suivent toujours la retraite à leur manière … Participent aux tâches quotidiennes communes si elles le souhaitent …Toujours fidèle au poste, Laurent, mémoire sonore des enseignements … Chat du Dharma, chat sympa ! … Les futurs instructeurs terminent leurs formations par une «  party ». On chante, on boit un peu mais du bon vin, on rit … Et on se dit à bientôt sous l’œil malicieux de Lama Tenzin et le sourire bienveillant de nos Maitres et du Dalaï-Lama.