18 août 2014

C’est déjà la fin

Plongés dans l’intensité de cette retraite, traversés par la puissance des bénédictions de Nos Maîtres, personne n’a vu le temps passer, nous avons tous l’impression d’être arrivés la veille. Pourtant c’est le dernier jour. Organisé par les tibétains, il est tout entier dédié à S.E Tertön Namkha Drimed Rabjam Rinpoché .

La cérémonie de longue vie

Commencée très tôt par une puja, la cérémonie se poursuit vers 10h en présence de Namkha Rinpoché. Dès 9h, les tibétains arrivent et commencent à s’installer avec les bébés et les enfants qui sont à la fête. Là encore, l’atmosphère rappelle les cérémonies du Népal ou d’Orissa. Le temple est plein à craquer, certains ne pourront pas vraiment entrer et se placeront dans les escaliers. Puis, les représentants des tibétains et des étudiants présentent leurs offrandes à Rinpoché et enfin nous passons tous offrir notre kata, profondément émus.

Les danses Lingdrö

Cet après-midi, les tibétains offrent les danses à S.E Namkha Drimed Rabjam Rinpoché, et nous le voyons se réjouir lorsqu’il regarde et lorsqu’il remercie et bénit les danseurs à la fin de la représentation. Il nous a déjà rappelé à plusieurs reprises à quel point ces danses ne sont pas des danses ordinaires, mais une véritable pratique. D’une certaine façon, nous avons suivi quelques passages d’un véritable opéra dédié aux aventures spirituelles de Guésar.  Des aventures qui ne sont d’ailleurs pas sans rappeler nos grandes épopées médiévales. Tout le monde est ravi, y compris les dakinis danseuses lorsqu’elles sortent de scène pour entrer dans le petit escalier qui leur sert de coulisse … En fin de « spectacle » il y a tant d’appareils photo et de caméras qu’on peut presque s’imaginer dans un événement public.

 

Notre sangha s’agrandit

Avec le futur centre Ripa de Moscou et le futur monastère de la lignée en Kalmoukie, notre sangha continue résolument de se développer au plan international. En Russie, le chantier est en plein développement. Pour l’instant, il ressemble fort à notre centre Suisse il y a deux ans avant l’inauguration ! De nombreux amis russes sont avec nous et nous présentent leur projet. Quelques amis de Kalmoukie sont là aussi après avoir fait un voyage plutôt long, eux aussi nous présentent leur projet béni par nos Maîtres comme celui de Moscou. Si tout se passe bien, les inaugurations devraient avoir lieu au cours de l’année prochaine.

 

Grands souvenirs et petites anecdotes

Grands souvenirs tout d’abord avec quelques photos de nos Maîtres, de la famille, de khenpo, des lamas et des moines. Gyétrul Jigmé Rinpoché est bien sûr toujours présent, et pas seulement avec cette belle citation placée au-dessus de la source. Puis, découvrez successivement : la file d’attente pour entrer dans notre gompa, le rôle important des pinces à linge dans la décoration du temple, l’antenne de fortune pour la radio provisoire diffusant les enseignements sur place, le rappel au silence … difficilement suivi. Et une dernière fois, ce superbe arc-en-ciel au-dessus de notre centre qui résume tout !

Ce blog se referme donc jusqu’à une prochaine fois. Nous espérons vous avoir fait partager un peu nos joies dans ces moments uniques, inoubliables et parfois drôles de cet été 2014.

Bien amicalement dans le Dharma, l’équipe du centre international Ripa

 

16 août 2014

Les Gongter … Des journées qui resteront dans toutes les mémoires

P11Gompa-pleine-02Le programme que vous avez reçu précédemment vous indique les transmissions depuis le 6 août. Vous vous en doutez, cela dépasse tout ce que l’on peut imaginer. Certains jours, nous dépassons les deux cent cinquante participants… Aperçu de ces journées mémorables.

:P2IMG_0110P3IMG_0344

– Les manuscrits des Gongter –

Voici l’histoire de ces manuscrits uniques. Sherab – tibétain de la communauté Ripa du Nepal – est le seul dépositaire de leur version informatique. S.E Namkha Drimed Rabjam Rinpoché, n’a autorisé personne d’autre à en posséder une copie. Mais bien avant d’être informatisés, ces textes très précieux ont suivi un parcours plutôt surprenant. Lorsque l’un des termas émergeaient de Son Esprit, Namkha Rinpoché les transcrivait « sur le vif ». On le comprend aisément, cela ne devait pas être vraiment très lisible et un seul moine d’Orissa était capable de lire et comprendre Les Ecritures. C’est donc à lui qu’était revenue la charge des transcriptions manuscrites en tibétain clair. Depuis le décès de ce moine, Sherab est responsable de la partie informatique de cette mémoire. L’ensemble des Gongter de S.E. représente dix sept livres de pujas (présentation identique à nos textes de pratiques). Le volume de chaque livre varie de cinq cents à plus de mille pages. Chacune étant écrite recto-verso, cela multiplie le texte par deux ! La transcription informatique de tous les Trésors de l’Esprit avec initiation devait bien évidemment être terminée pour cette retraite. Sherab n’ayant pu finaliser les transcriptions avant son départ, les manuscrits ont donc voyagé avec lui, par avion, jusqu’en Suisse. Et c’est ici, au Ried, qu’il a passé ses jours et une bonne partie de ses nuits a terminer la version informatique. C’est donc en partie grâce à lui que nous pouvons suivre cet événement aussi considérable.

Diaporama : l’ensemble des termas de S.E est préservé dans une grande bibliothèque au monastère de Pharping au Népal, quelques pages de la main S.E, le résultat sur ordinateur .

Autour des transmissions

Afin que les participants puissent bénéficier au mieux des initiations transmises par S.E. et Lhuntrul Rinpoché, les étudiants fournissent un travail important et indispensable. Les traducteurs, sont vraiment remarquables. Notre Vanessa traduit brillamment du tibétain en anglais, qui est ensuite traduit vers l’allemand, l’espagnol, le français et le russe par les traducteurs nationaux, formidables eux aussi. Nadya et une petite équipe s’occupent magistralement des fleurs. Hier par exemple, jour de l’initiation de Guésar sous sa forme de Magnétisation, nous devions tous porter un collier de fleurs rouges … Fraîches bien sûr ! Plus de deux cent trente colliers ont ainsi été préparés avant les aurores. Et que dire de l’équipe Tsok qui en prépare un à deux par jour, sans compter le son qui exige des installations considérables avec des longueurs de fils interminables dans toutes les directions, des micros fixes et portables, une connexion vers les casques utilisés pour écouter les traductions, une longueur d’onde pour écouter par radio … Un véritable casse-tête. Activité intense aux cuisines aussi, l’une pour les Maîtres et la famille, l’autre pour les très nombreux participants. Enfin, la boutique bien achalandée, imprégnée à la fois du parfum du foin et de celui de l’encens … Un vrai bonheur !

 

Diaporama : petit florilège de l’ensemble de nos activités « périphériques »

Un peu de détente !

Ne vous y trompez pas, les participants décontractés que vous allez découvrir dans le diaporama ne sont absolument pas représentatifs du rythme général. Nous sommes très loin d’être à la plage ! Et même si nous nous sommes « dynamisés » par Nos Maîtres, la fatigue se fait sentir. Le déjeuner de midi est donc un moment de pause entre amis, ou seul sur l’herbe. Autre moment de détente : notre découverte des danses Lingdrö qui s’est prolongée pour notre plus grand plaisir quelques séances encore. La relève a été prise par les tibétains qui préparent et répètent les danses pour l’après-midi du 16 août après la cérémonie de longue vie du matin à l’attention de S.E.

Diaporama : pause déjeuner et danses Lingdrö et pique-nique tibétain après la répétition

 Et encore un arc-en-ciel !

Au cours de l’une de nos séances de danses Lingdrö, nous avons pu voir s’installer un double arc-en-ciel juste au-dessus du centre, certains assurent même qu’il était quadruple ! S.E Namkha Rinpoché en avait déjà suscité par le passé notamment avant l’inauguration, et l’arrivée de Lhuntrul Rinpoché a elle aussi été accompagnée d’un arc-en-ciel. Notre centre commence d’ailleurs à avoir une certaine notoriété à ce sujet dans le voisinage. A tel point que l’une d’entre-nous, qui parlait avec l’un des résidents proches à l’occasion du festival Saga-Dawa, a même reçu cette remarque : « Oh, mais c’est ici qu’apparaissent tous ces arc-en-ciel ! » … Tout est dit !

P1060462w

 

Arc-en-ciel sur le Ried

 

 

 

 

14 Août 2014

Naître aux Trésors de Guru Rinpoché

GR_Ripa1Telle est l’expérience que je vis ici, jour après jour, comme un pèlerinage au Pays de Guru Rinpoché, à travers les transmissions offertes dans la joie, la compassion et grâce à la grande bonté de Son Eminence Tertön Namkha Drimed Rabjam Rinpoché.

Dans mon imaginaire, il existe sur cette terre un lieu sacré où jaillit une eau aux mille parfums, enveloppée du chant des Dakinis et du son de la conque. Elle offre à chaque être sensible qui s’y plonge, une purification de ses voiles dans un espace de paix, de bonheur, de joie, de renaissance et de bienfaits pour l’humanité. Afin que cette source se manifeste, j’ai fait des prières et des souhaits.

A travers la transmission des Trésors de Guru Rinpoché j’ai découvert – comme un mystère – que cette source existe en nous, sans cesse nourrie par la grande bonté de Nos Maîtres, Son Eminence Tertön Namkha Drimed Rabjam Rinpoché, Dungsey Gyétrul Jigmé Rinpoché et Dungsey Lhuntrul Dechen Gyurmé Rinpoché.

Bien au-delà de la pensée, comment dire merci ? En faisant vivre en nous ce Trésor afin qu’il s’y déploie et s’enracine en chacun des êtres humain, un olivier de Paix.

  Annie ( France )

SR14_BL5A-2

 

Oh, Merveille,
Nous accueillons chaque jour La Bonté infinie de Son Eminence et de Lhuntrul Rinpoché, à chaque initiation nous recevons leurs bénédictions et ses bienfaits.

Oh, Merveille,
Mes pensées qui s’élèvent sont imprégnées de reconnaissance, elles vont vers Gyétrul Jigmé Rinpoché et tout le sangha, ainsi que tous les êtres et tous les plans d’existences.

Tout est vaste et spacieux, mon cœur est dilaté et plein de joie, le lotus est sous nos pieds.

Oh, Merveille,
Je me prosterne.

  Christine ( France )

SR14_BL5A_3

 

La Pratique de loin

Je ne pouvais pas participer à la retraite d’été cette année – c’était la première fois que je ne serais pas présente – donc j’étais déterminée à me connecter. Quelques jours avant le début de la retraite, tout comme les étudiants qui sont arrivés tôt au RIC, j’ai fait des préparatifs dans mon appartement afin de pouvoir vraiment y inviter tous les Maîtres, Gourou Rinpoché, Guésar, etc. J’ai frotté, dépoussiéré, aspiré, nettoyé les fenêtres et préparé mon autel, et fait en particulier le nettoyage de tous les bols d’offrandes. J’ai ensuite préparé du riz pour qu’il soit prêt à offrir chaque jour pour le mandala long et j’ai vérifié que j’avais tous les textes de pratiques, CD et photos concernés.
J’ai suivi le programme comme indiqué sur le site RIPA, de sorte que le premier jour de la retraite, je me suis levée tôt et j’ai pratiqué les Ngöndros Ripa et je continue de le faire pour la durée de la retraite. Je chante mes mantras avec le CD de Gyétrul Jigmé Rinpoché. Je dois admettre que je ne commence pas toujours à 6h30 comme c’était mon intention, il est souvent plus près de 7h00, et je n’accumule pas longtemps les prosternations – en général, j’en fais juste 3 et je récite Vajrasattva à la place! Toutefois, je vous visualise faisant le reste de ma part !!
J’étais donc vraiment prête, après la première semaine d’introduction de la retraite, pour le Drupchö de Guésar. Chaque matin, pendant les 3 jours, j’ai pratiqué la sadhana complète de Guésar (accompagnée de Gyétrul Jigmé Rinpoché chantant sur le CD) et j’ai aussi fait l’offrande de fumée en agitant avec enthousiasme le drapeau tout neuf de Guésar que j’avais acheté. Je pouvais seulement allumer un bâton d’encens dans mon appartement, j’ai donc dû tous vous imaginer lançant plein d’offrandes dans l’immense feu au RIC. Je le sentais si fort, et que Gyétrul Jigmé Rinpoché participait également à la retraite en esprit bien qu’il ne soit pas présent physiquement, que je sentais aussi que j’étais vraiment là.
Mon appartement semble vraiment béni, maintenant, et je me sens tellement privilégiée de vivre seule et de bénéficier du temps pour passer toute la journée ici. J’ai fait un tsock pour Gourou Rinpoché le 10 ainsi que le jour suivant, pendant que vous tous, vous receviez les Gongters de Gourou Rinpoché.
Maintenant, je continue avec la pratique de Guésar les jours où vous recevez les diverses initiations de Guésar et le 16 août, je ferai une pratique de longue vie pour S.E. Namkha Drimed Rinpoché et tous nos Maîtres.
Merci beaucoup pour le blog avec toutes les photos inspirantes que je reçois très rapidement. Cela aide vraiment à se sentir pleinement connectés.
Puissiez-vous tous continuer à avoir une belle retraite, puissent les Maîtres continuer d’avoir une bonne santé et nous combler de leurs bénédictions ; puisse notre engagement aider le monde troublé dans lequel nous vivons, en particulier dans les zones de guerres comme l’Irak et la bande de Gaza et dans les régions d’Afrique où sévit une maladie grave. Puissent tous les êtres en venir à connaître la paix et le vrai bonheur et puissent- ils tous finalement obtenir la merveilleuse opportunité qui nous est accordée de rencontrer le précieux Dharma. Quelle chance nous avons de vivre ce moment magnifique en bonne sante, avec la liberté de suivre nos rêves et aspirations.
Mes amitiés et meilleurs vœux à tous.
  Votre petite sœur du Dharma,Frances

ST14_BL5_A1

 

11 août 2014

 Présentation des Gongter

Nous avons le plaisir de vous communiquer une courte présentation des Gongter de S.E Tertön Namkha Drimed Rabjam Rinpoché, transmis par lui-même et Dungsey Lhuntrul Dechen Gyurmé Rinpoché. Ils sont accompagnés du calendrier des initiations que nous recevons.

N’hésitez pas à vous joindre à nous à distance et pratiquer en même temps que nous lorsque vous avez déjà reçu l’initiation. Vous pouvez aussi méditer, tout simplement.

Guesar de Ling

S.E. Grand Tertön Namkha Drimed Rabjam Rinpoché

Durant sa visite au Tibet, Guru Rinpoché donna d’innombrables enseignements tantriques au Roi Trisong Detsen, à ses fils, ainsi qu’à tous les disciples. Guidés par un amour et une compassion infinis, ils décidèrent de dissimuler la plupart de ses enseignements au bénéfice des générations futures. Ces enseignements cachés constituent la lignée des « Termas », ils sont classés en deux catégories : les Trésors de la Terre et les Trésors de l’Esprit ou « Gongter ».

Les Trésors de la Terre furent cachés dans la terre, les rochers, les arbres et l’eau, après avoir été retranscrits dans des langages symboliques comme l’écriture des Dakinis, par la Dakini Yeshé Tsogyal et quelques-uns des principaux disciples de Guru Rinpoché. Ces termas sont révélés des années, des siècles plus tard par les Tertöns au moment opportun. Concernant les Trésors de l’Esprit ou « Gongter » :

« Gong » signifie «  esprit éveillé », un esprit qui n’est pas dans la confusion, qui demeure dans la vraie nature de l’Esprit et des phénomènes. Le sens général de « Ter » signifie infini, dans le sens de extrêmement abondant, tel un océan. Par les bénédictions de Guru Rinpoché, les textes et leur signification jaillissent en abondance de l’Esprit éveillé des Tertöns pour le bien de tous les êtres vivants.

Spécifiques du Vajrayana et de l’école Nyingmapa du bouddhisme tibétain, les Termas ne peuvent être découverts que par les Tertöns. Ces grands Maîtres spirituels du bouddhisme tibétain sont tous des émanations de Guru Rinpoché. Au fil des siècles, ils découvrent les trésors spirituels dissimulés aux temps de Padmasambhava. Un Tertön est une incarnation de Guru Rinpoché, de qui il a directement reçu ses enseignements. Ce fut plus particulièrement le cas des vingt cinq grands disciples dont Son Eminence a fait partie.

image001

Crédit photo : Caroline McKechnie –

Dans ses vies passées, S.E Tertön Namkha Drimed Rabjam Rinpoché fut l’un des plus grands Maîtres de l’Inde ancienne, le Mahasiddha Humkara. Au VIII siècle au Tibet il fut Lhopon Namkhai Nyingpo, l’un des vingt cinq principaux disciples de Guru Rinpoché qui atteignirent un très haut niveau de réalisation. Dans sa vie actuelle, il se souvient parfaitement avoir été Gyatsa Zhalkar, le frère de Guésar. C’est à l’âge de treize ans qu’il reçut les bénédictions de Guru Rinpoché en connexion spirituelle directe. Il ne cessa ensuite de rencontrer les Trois Racines – particulièrement Guésar et sa suite – et de recevoir leurs bénédictions. Puis les Trésors de l’Esprit commencèrent à se manifester dans la continuité de son Esprit.

LTR_US_web

Dungsey Lhuntrul Dechen Gyurmé Rinpoché

Reconnu comme émanation de Tamdrin Hayagriva, Dungsey Lhuntrul Dechen Gyurmé Rinpoché est le fils de Son Eminence Tertön Namkha Drimed Rabjam Rinpoché. Il a reçu de nombreuses transmissions de grands maîtres tels que S.S Dilgo Kyentsé Rinpoché, S.S Pénor Rinpoché, S.S Le Dalaï-Lama et S.E Kalou Rinpoché. De son père, il a reçu la transmission du cycle des enseignements de Taksham et des trésors de l’Esprit de Guésar. La force de sa présence et le rayonnement de son cœur ont profondément touché les étudiants occidentaux qui ont déjà eu l’opportunité de recevoir ses enseignements et transmissions.

Programme des transmissions de pouvoirs du cycle complet des Initiations des Trésors de l’Esprit de S. E. Grand Tertön Namkha Drimed Rabjam Rinpoché

 Les transmissions que nous allons recevoir de Son Eminence Tertön Namkha Drimed Rabjam Rinpoché et deDungsey Lhuntrul Dechen Gyurmé Rinpoché représentent la totalité des Trésors de l’Esprit avec transmission de pouvoirs que Son Eminence a découverts dans cette vie. Cela ne représente cependant pas la totalité des termas qu’il a découverts. Plusieurs d’entre eux en effet – comme la pratique de Tara – ne contiennent pas d’initiations.

Les Gongter de Son Éminence sont caractérisés par le cycle du Rigsum Norbui Gongdzö – Le Trésor de Guésar, l’Incarnation des Trois Familles – mais englobent aussi les pratiques des Trois Racines. Les pratiques du Guru comprennent les aspects paisibles et courroucés du Guru : les courte, moyenne et longue sadhanas de Guru Rinpoché, et le cycle de Dorjé Drolo. Les pratiques du Yidam sont composées du cycle de Vajrasattva et du cycle de Vajrakilaya. Les pratiques de la Dakini intègrent les courte et longue sadhanas de Yeshé Tsogyal. Le cycle du Rigsum Norbui Gongdzö couvre les trois aspects de Guésar : en tant que Guru, en tant que Yidam effectuant les quatre Activités éveillées – pacification, enrichissement, magnétisme et subjugation- en connexion aussi avec les cents divinités Chitro, et en tant que Protecteur sous la forme de Guésar Drala.

Le Programme des Initiations

  -6 août – 15h- Introduction aux Gongter, par S. E

 7 août- 9h30- Initiation de Guru Rinpoché par S.E

-7 août – 15h- Initiation de Dorjé Drolö

– 8 août -9h30/18h- Initiation de Vajra Kilaya

-9 août – 9h30 – Initiation de la Dakini YeshéTsogyal

-9 août 15h- Initiation de Dorjé Sempa par S.E

 -10 août – 9h30 – Initiation de Guésar suis sa forme de Lama

-10 août – 15h – Initiation de Guésar sous sa forme de Pacification

-11 août – 9h30 – Initiation de Guésar sous sa forme de Magnétisation,

par S.E

-11 août-15h – Initiation de Guésar sous sa forme de Seigneur des Dralas

-12 août – 9h30/17h- Initiation du Chitro ( les cents divinités paisibles et courroucées), par S.E

 -13 août- 9h30/18h – Initiation élaborée de Guésar sous sa forme        courroucée, par S.E

 -14 août-9h30/17h- Initiation brève de Guésar sous sa forme courroucée avec Protecteurs

-15 août -9h30/13 h – Initiation de Guésar sous sa forme d’accroissement des Qualités, par S.E

 -16 août – 6h30 – Puja de Longue Vie et remerciements à Son Eminence

-16 août – 15h – Danses Lingdrö

Les initiations transmises par Son Eminence figurent en gras, les autres étant données par Dungsey Lhuntrul Dechen Gyurmé Rinpoché.

 

5 août 2014

Drupchö de Guésar de Ling et danses Lingdrö

Ces trois jours de pratique profonde et intense s’ouvrent sur un enseignement de S.E Tertön Namkha Drimed Rabjam Rinpoché. En soirée, celles et ceux qui le souhaitent se lancent dans la découverte des danses Lingdrö, des danses en lien direct avec Guésar …

1-IMG_0075

Namkha Rinpoché nous parle tout d’abord de Gyétrul Jigmé Rinpoché : « Bien que je sois le Lama principal, je suis maintenant plus vieux et le Lama Chef après moi, c’est Gyétrul Jigmé Rinpoché. ». Il ajoute : « Cette fois-ci, il n’est pas physiquement présent car il effectue une retraite au Népal qui se déroule très bien … Et nous devrions avoir le cœur empli de joie du fait qu’il est en retraite et en même temps ici avec nous, en esprit. Le lieu où il se trouve est un lieu sacré et sa retraite se déroule très bien. Je le sais … ». Puis S.E nous parle de Guésar : « En essence, Guésar est un Bouddha. Il est venu dans ce monde en tant qu’incarnation des trois divinités réunies sous la forme d’un être humain. Il s’est manifesté pour le bien de tous les êtres sensibles ». Enfin il nous rappelle : « Priez sans avoir de doutes, sans scepticisme, l’esprit concentré en un point, avec foi  … Voilà pourquoi Guru Rinpoché a dit : les bénédictions vous pénètrent lorsque vous avez une totale confiance et que vous vous abandonnez totalement à la foi ».

Nous nous engageons donc dans ce Drupchö avec conviction, soutenus, portés et emportés par Namkha Rinpoché, Lhuntrul Rinpoché, Yangsi Anzin Rinpoché et la « musique ». En tant que houmzé, Tulku Karma Shedup nous porte en nous emporte lui aussi. Infatigable – le drupchö dure plusieurs heures par jour – sa voix nous atteint et nous touche. Aux instruments tibétains qui accompagnent le rituel, on trouve des lamas, des moines et des étudiants espagnols, français, américains, aussi bien hommes que femmes … Notre sangha avance doucement vers la rencontre entre nos cultures orientales et occidentales. Lentement – réunis dans une même pratique autour des mêmes Maîtres – nous nous découvrons, nous nous reconnaissons et nous nous rencontrons.

 

Autre espace de rencontre entre cultures : les danses Lingdrö. Elles ont lieu sur le terrain de sport sur lequel les jeunes – et les moins jeunes – jouent au foot et au basket. Chaque jour, celles et ceux qui le souhaitent découvrent les danses pendant une heure. Semo Sonam, Semo Palmo, Tulku Karma Shedup, lamas et moines nous entraînent. Ainsi que Namkha Rinpoché nous l’avait déjà expliqué l’an dernier : « Ces danses sont liées aux activités éveillées du roi Guésar … Ce ne sont pas des danses ordinaires … Ce sont des pratiques qui nous aident à vaincre les difficultés que nous affrontons sur le chemin de l’éveil, elles nous soutiennent dans notre progression ». De son côté, Semo Palmo nous explique que cette danse « est une offrande et que nous devons placer nos bras ouverts, comme si on offrait une kata aux déités ». L’avis des étudiants est unanime : « Dès la seconde séance nous sentons les progrès … Nous sommes appliqués et studieux mais on rit beaucoup, tout se passe dans la bonne humeur et la joie … Et puis se retrouver ensemble, avec les chants des Semolas, de Karma Shedup et avec Lama Tenzin aux cymbales, quelle joie ! Nous nous sentons vraiment en famille, c’est génial ! ».

 

Pour terminer, quelques mots sur toutes ces petites attentions qui nous entourent : les fleurs sont partout. Sur les tablettes des trônes de Nos Maîtres bien sûr et près des tsoks. Plus inattendu, le chemin qui mène à notre gompa est un vrai chemin semé de roses, dans la salle à manger les bouquets fleurissent les prières d’avant les repas… et on en trouve même près des espaces pour chaussures !

 

Vous ressentez l’atmosphère de cette retraite à distance ? Quelque chose qui ressemble à une formidable aventure humaine et spirituelle est en train de se construire ici, ne manquez pas cela. La prochaine fois, venez !

 

A bientôt pour d’autres nouvelles de la retraite et de votre centre Ripa

 

 1er août 2014

 Première semaine de retraite et grands préparatifs : c’est parti !

Tournée vers les Sutrayana, le Yogom et la pratique de Shiné,cette première semaine se déroule dans une atmosphère familiale et chaleureuse malgré une pluie insistante et fraîche. Peu importe, la préparation de la seconde partie de la retraite nous réchauffe !

P1060148

Nous ne pouvons que le répéter, les enseignements sur le Sutrayana par Khempo Pema Thenpel sont passionnants. Ils le sont d’autant plus qu’ils sont brillamment traduits du tibétain par Vanessa de façon si vivante, si touchante et visiblement si fidèle dans le choix des termes que nous en arrivons presque à croire que nous comprenons le tibétain ! Au cours de cette troisième année du premier cycle, nous continuons de progresser dans la découverte du « Trésor des Précieuses qualités » de Jigmé Lingpa. Et il faut dire que les explications de Khempo sont indispensables, elles éclairent nos interrogations et nous ouvrent des horizons … Cette semaine studieuse est d’autant plus forte que Khempo porte en lui les sources authentiques du Tibet et des enseignements philosophiques dont il est responsable au monastère Ripa en Orissa … Timidement, pas à pas, nous avançons donc dans la découverte de cette formidable culture du Dharma. Les nouveaux venus sont d’autant plus heureux que l’enseignement est remarquablement bien complété par le « Yogom » assuré deux fois par jour par François qui nous offre, en plus, une séance de « Shiné » chaque soir.

Parallèlement, nous participons tous – chacun à notre manière – à la préparation de la seconde partie de la retraite. Et nous ne sommes pas les seuls ! Ceux qui sont venus spécialement pour aider y passent leurs journées entières. Rien que la transformation du gymnase en gompa aura demandé … plus de deux cent cinquante heures, et il faudra tout démonter après le 17 août ! Les trapèzes ont été remontés vers le plafond, les murs recouverts de ce tissu d’un beau jaune lumineux, les trônes installés, décorés, etc. Cette année, les étudiants seront assis sur de superbes tapis tibétains offerts par quelques étudiants et importés directement du Népal. Il faut enfin préparer l’hébergement des participants attendus en grand nombre. La boutique, par exemple, est transformée en dortoir et a été transférée à côté de l’étable. Un second terrain de camping a été ouvert, la première tente s’y est déjà plantée. Au total, nous offrons ainsi une bonne soixantaine d’emplacements pour le camping.

De leur côté, les lamas et les moines préparent les tormas pour le Drupchö de Guésar. Comme vous le verrez dans le diaporama, ils commencent par faire une pâte avec de la tsampa, du beurre, de la margarine et quelques autres ingrédients. Une fois la bonne consistance obtenue, elle sera sculptée de leurs mains en diverses tormas, puis peintes et décorées. Les autres lamas et moines sont déjà engagés dans un travail de longue haleine pour les cérémonies de longue vie à l’intention de S.E Tertön Namkha Drimed Rabjam Rinpoché. Des milliers de mantras ont été écrits sur des petites bandes de papier jaune puis imprégnés d’eau safranée. Une fois séchés, ils sont réunis en petits rouleaux bien serrés et placés ensuite dans le corps et la base de lotus des petites statues ainsi qu’à l’intérieur des petits stupas qui seront offerts à Son Eminence. Les statues contiennent aussi une pièce de bois autour de laquelle sont enroulés des mantras recouverts d’un beau tissu. Cette pièce nommée « Soc Shing », littéralement le bois de la vie, représente en fait le canal central de notre corps.

Ce soir, nous nous retrouvons dans notre gompa pour l’allocution d’accueil et demain, nous commencerons le Drupchö après les « Ngöndros » – les préliminaires – de 6h30. Comme souvent, ce sont les enfants qui ont le dernier mot … Yasmine Pema, notre toute jeune tibétaine née en Suisse chantonnait hier avec la plus grande conviction : «  Papa Sambhava … Papa Sambhava … Papa Sambhava ! ».

A bientôt pour d’autres nouvelles de la retraite et de votre centre Ripa

 

Vendredi 25 juillet – Premier blog

S.E Tertön Namkha Drimed Rabjam Rinpoché arrive

Image 6

Ce soir, Namkha Rinpoché sera parmi nous. Les moines et les étudiants déjà sur place sont en plein travail. Les premiers préparent les futurs grands rituels, les seconds s’occupent du centre et de notre gompa. Nous nous retrouvons tous pour accueillir Notre Maître.

L’atmosphère est joyeuse, chaleureuse et détendue. Avec les étudiants d’Allemagne, de Belgique, de France, des Etats-Unis, de Russie, de Suisse et les moines d’Orissa et du Népal, nous sentons déjà le parfum international de notre Sangha s’installer … Un parfum qui rappelle les grands moments des années passées dans les monastères Ripa du Népal et d’Orissa. Aujourd’hui le soleil et le beau temps nous accompagnent, les meilleures conditions sont donc réunies pour nous concentrer sur l’accueil de S.E.

Comme vous pourrez le voir dans le petit diaporama qui accompagne ce blog, l’accueil s’améliore d’année en année. Cette fois-ci, les moines ont dessiné de superbes signes auspicieux sur le sol. Les mêmes que ceux qui avaient été dessinés pour l’accueil de S.S Le Dalaï-Lama lors de l’inauguration du monastère en Orissa.

Vers 20h30, les voitures officielles arrivent, nous sommes tous alignés avec nos katas, les uns à côté des autres … Un joggeur qui passe par là – et qui n’a rien à voir avec nous – découvre la scène totalement ébahi. Juste avant, il a échangé quelques mots avec certains d’entre nous, et il a reçu un dépliant sur le centre. Du coup – très intéressé – il reste pour assister à l’arrivée de ce grand Maitre dont il n’a jamais entendu parler … Peut-être pas vraiment conscient de sa chance ! Quelques personnes venues pour la première fois au dernier festival Saga Dawa, sont aussi présentes.

L’arrivée est suivie de la traditionnelle cérémonie avec riz et tchaï. Son Eminence en profite pour nous rappeler à quel point nous sommes attachés à nos égos, à quel point ils représentent les obstacles sur lesquels nous devons travailler et comment le Dharma peut nous permettre de dissoudre nos attachements et avec eux, tous ces petits problèmes qui pourraient devenir grands obstacles si nous n’y prenons pas garde. Il nous rappelle enfin que notre pratique est dans la vie de tous les jours … Puis Il part se reposer, suivi de Lhuntrul Rinpoché déjà là depuis quelques jours, et du tout jeune Anzin Rinpoché, de Tulku Karma Shedup son frère, Semo Sonam l’une de ses filles et deux moines qui viennent d‘arriver avec lui.

Namkha Rinpoché est en pleine forme, tout le monde va bien… Notre grande retraite se présente donc sous les meilleurs auspices avec des participants attendus en très grand nombre.

A bientôt pour d’autres nouvelles de la retraite et de votre centre Ripa

Diaporama : admirez les signes auspicieux dessinés à main levée par les moines … Des signes qui sont très vite complétés par ceux des enfants ! … On donne un dernier coup de balai avant l’arrivée de S.E … La communauté tibétaine de Suisse est présente elle aussi, accompagnée de Kate première arrivée de notre Sangha Ripa Russe … Nous sommes tous associés à l’accueil officiel, y compris dans les rituels musicaux !… chacun offre sa kata à Namkha Rinpoché, Lhuntrul Rinpoché au jeune Anzin … Comment ne pas être la première quand on est toute jeune !