Nos enseignants

Dungsey Gyétrul Jigmé Rinpoché,                                            un bouddhiste socialement engagé

Dungsey Gyétrul Jigmé Rinpoché

Maître de méditation et de philosophie bouddhiste

Le vénérable Gyétrul Jigmé Rinpoché est un maître de méditation et de la philosophie bouddhiste dans les traditions Kagyu et Nyingma. Lama de la deuxième génération, il est né à Odisha, en Inde, en 1970. Rinpoché a fréquenté l’école primaire de Darjeeling. Il a reçu une éducation bouddhiste traditionnelle sous la direction d’éminents maîtres et plus tard il obtint le diplôme de maître en philosophie bouddhiste. Il est l’héritier de la lignée Ripa, une lignée spirituelle de lamas réincarnés qui remonte au 17e siècle au Tibet oriental. Il est actuellement à la tête de deux monastères en Inde et au Népal où il supervise une communauté monastique de plus de 400 moines ; en outre, il est le chef spirituel d’une communauté tibétaine en exil résidant à Chandragiri, dans l’État d’Odisha, en Inde, où il a fondé la  Thubten Mindrolling Nyingmapa Society. Cette société gère la double structure d’éducation à la philosophie et à la culture bouddhistes sous le Padmasambhava Mahavihara et des projets socialement bénéfiques.

 

Depuis 1996, Gyétrul Jigmé Rinpoché a beaucoup voyagé en Asie, en Europe et aux États-Unis, donnant des conférences et des séminaires à un public profane sur des sujets aussi variés que la méditation pour le monde contemporain, la sagesse orientale pour le chaos moderne, l’éthique séculaire, les valeurs dans l’éducation, la présence authentique pour les dirigeants, etc. À la demande de ses étudiants occidentaux, Rinpoché a fondé le Centre International Ripa en 2012. Situé dans la banlieue de Berne, en Suisse, il accueille chaque année des retraites de méditation, des événements et des conférences et sert de siège international de la lignée Ripa en Occident. En 2014, à la demande de ses étudiants russes, Rinpoché a fondé le centre Ripa à Moscou.

 

Un bouddhiste socialement engagé

Tout au long de ses nombreux voyages dans les pays occidentaux, Gyétrul Jigmé Rinpoché a suscité un intérêt croissant de la part de donateurs individuels et institutionnels, touchés par le travail social et humanitaire qu’il a inlassablement entrepris depuis plus de deux décennies pour améliorer le bien-être des centaines de Tibétains et de la population locale vivant en Orissa et ailleurs. Aujourd’hui, Rinpoché est largement connu et heureux d’être appelé un bouddhiste socialement engagé.

Santé et hygiène

La construction de l’hôpital dédié à la tuberculose, aujourd’hui appelé « hôpital de Menlha », est un autre projet essentiel de ses activités. Cet hôpital est composé de quatre salles de soins avec sanitaires attenants, d’une section de consultation et d’un magasin médical avec comptoir d’approvisionnement.

Pour faire face à la maladie la plus grave de la région, la malaria, en particulier chez les mineurs et les personnes âgées, des mesures préventives ont été prises : distribution de moustiquaires, utilisation de machines à fumée dans les zones concernées, construction d’un système de drainage adéquat le long des routes, ce qui a permis de réduire de plus de 45 % le nombre de patients atteints de la malaria depuis 2005.

Campagne et invitation d’experts pour sensibiliser la communauté au SIDA.

Faciliter l’accès des personnes âgées et défavorisées aux examens médicaux, aux opérations chirurgicales et à surmonter leurs problèmes de vue et d’audition.

Mero Gaon

  Suite au tremblement de terre de 2014 qui a frappé le Népal et en particulier la vallée de Katmandou, Gyétrul Jigmé Rinpoché a mobilisé le soutien international pour aider à la reconstruction d’un des nombreux villages népalais touchés par la catastrophe naturelle. Le projet a été baptisé « Mero Gaon », « Mon village ». Les critères et les matériaux de reconstruction étaient basés sur des règles écologiques strictes et se voulaient un modèle de construction à suivre pour d’autres dans la vallée.  

Education

Depuis 1995, plus d’une centaine d’enfants bénéficient de bourses d’études pour leur permettre d’accéder à une formation professionnelle telle que l’ingénierie et les qualifications techniques. Les étudiantes voulant exercer la profession d’infirmière ont reçu une bourse d’études complète en soins infirmiers et travaillent maintenant en tant que personnel soignant dans leurs établissements et leurs centres de santé respectifs.

Les jeunes étudiantes travaillent comme personnel soignant dans leurs institutions et centres de santé respectifs.

Soutien à l’infrastructure : construction d’un orphelinat et soutien aux personnes âgées

Construction d’un refuge appelé « Siddhartha Home » en 2003 pour privilégier les enfants orphelins de Mio, dans l’Arunachal Pradesh. Aide à la rénovation et à l’entretien du foyer endommagé pour la Mission modèle, qui compte 29 étudiants Oriya moins privilégiés et trois membres du personnel en 2004. Soutien financier aux personnes pauvres et dans le besoin pour la construction de leur maison, les dépenses quotidiennes et les handicapés physiques et mentaux. Soutien financier pour la construction, la rénovation et la réparation de salles communautaires, de lieux de culte et de temples dans les camps de réfugiés tibétains et dans les villages locaux.

Soutien financier pour les personnes dans le besoin. 

Les valeurs bouddhistes dans la vie quotidienne

Fournir des conseils et des orientations à la jeune génération, en l’encourageant à emprunter la voie de la vertu et de la moralité, notamment en leur apprenant à apprivoiser leur esprit par la méditation, et en les incitant à éviter l’alcool, le tabac et un mode de vie indolent.

Sensibilisation à l’environnement

Autrefois, les gens avaient l’habitude de hisser les drapeaux du dharma en coupant de jeunes arbres et du bois des sous-bois. Ainsi, dans un souci de protection de l’environnement, Rinpoché a remplacé ces drapeaux du dharma par des poteaux, des angles et des tuyaux métalliques pour protéger la forêt et la verdure dans un souci d’équilibre écologique.

Projet d’eau potable

Afin de résoudre la pénurie d’eau potable et de combattre les maladies d’origine hydrique, le projet de système d’eau potable a été lancé en 1994 et a permis d’approvisionner en eau des habitations entières et des camps de réfugiés tibétains, ainsi que les habitants de nombreux villages indiens alentour.

Distribution de matériel destiné à la purification de l’eau

Projets culturels

 

L’histoire du patrimoine bouddhiste d’Odisha, dont on peut voir les vestiges sur les sites archéologiques du triangle de diamant, revit sous la forme vivante de Padmasambhava Mahavihara. Bien qu’il soit situé dans un endroit éloigné et inaccessible du district de Gajapati, il facilite et fournit des enseignements et des pratiques du bouddhisme à 200 moines résidents venus de toute la région himalayenne. Les récents travaux d’embellissement des environs du mahavihara de Padmasambhava, la construction d’un barrage, d’un pont, de routes et l’installation d’une statue de Guru Padmasambhava dans le sarovar de Padmasambhava, ont accru la fréquentation touristique de toute la région de Sarovar et ont finalement profité à la population locale tout en la soutenant financièrement. Ses efforts supplémentaires pour le développement de la région en coordination avec le gouvernement d’Odisha, en cours de réalisation, ont été très bénéfiques.

http://www.cepeace.org/guru-padmasambhava

Séminaires et conférences

  Au cours des huit dernières années, Gyétrul Jigmé Rinpoché a développé un vaste public de chefs d’entreprise en Europe de l’Est, principalement en Russie, où il est un orateur recherché dans les forums d’affaires, pour ses idées directes, pointues et précises sur la manière dont les chefs d’entreprise peuvent contribuer à la création d’un monde meilleur. Ces exposés ont été compilés dans un programme de développement du leadership, appelé « Développer le cœur du guerrier », destiné aux chefs d’entreprise et aux cadres. Il s’inspire des récits épiques de Guésar de Ling, roi tibétain du 11e siècle, et s’appuie sur le sentiment de présence, de dignité et de grâce authentique de ce personnage historique. Le programme vise à aider les chefs d’entreprise à découvrir la source intérieure du leadership, enracinée dans une profonde connexion avec soi-même. Il souligne également la responsabilité morale des entreprises dans la prévention de la souffrance des communautés dans lesquelles elles opèrent et dans la réponse à l’inconfort croissant de la société.

 Sous le nom de Ripa Awareness Meditation (RAM), Ven Gyétrul Jigmé Rinpoché a lancé en 2015 un programme spécifique de méditation de la pleine conscience, enraciné dans la sagesse et l’expérience de la lignée Ripa. Profondément ancrée dans la sagesse et les valeurs bouddhistes, la technique RAM est basée sur les pratiques Shamata et Vipassana et aide les méditants à développer un plus grand sens de la conscience, de la maîtrise des émotions et de la résistance au stress.

 Rinpoché a lancé en 2019 un stage de formation de cinq mois sur la méditation de la pleine conscience à l’école d’économie de Moscou.

 Ce lama bouddhiste socialement engagé, sa compréhension directe des esprits orientaux et occidentaux, son style de parole vif et spontané, son sens de l’humour font de lui un orateur très apprécié dans divers contextes, notamment pour aider les générations contemporaines instruites à intégrer les valeurs spirituelles traditionnelles dans la vie moderne. Rinpoché est un résident en Suisse. Il voyage beaucoup et passe plusieurs mois par an en Inde.

 

Auteur de livres :

«Le Goût du Thé»

« La voie du guerrier »

« Guérir le monde dans lequel nous vivons : Prendre soin de notre environnement et de ceux qui nous entourent »

« Etre sincère avec nos émotions – Le coeur ouvert est le geste de notre nature fondamentale »

 

Discours/présentations/participations et prix etc.

  1. Orateur au Parlement des religions du monde à Barcelone (2004)
  2. Participant au « Forum pour l’eau potable »
  3. Discours grand public dans le cadre de l' »Académie des formations » (2008)
  4. Présenté à la télévision française
  5. Conférence au MGU, 2009 sur « L’intellect et le cœur émotionnel ».
  6. Conférence à RGGU, octobre 2010 sur la société tibétaine en exil.
  7. Interview sur des chaînes de télévision « Rain, Psychology 21, 2011
  8. Discours pour la société d’affaires, mai 2011 sur le thème « Influencer l’avenir », Moscou
  9. Lauréat du prix de Sa Sainteté le Dalaï Lama et du gouvernement tibétain en exil pour « Service pour l’humanité et la cause sociale
  10. Présentation/discours pour la conférence sur la vie et l’héritage du Guru Padmasambhava au India International Centre, New Delhi ( 29-30 janvier 2019)

 

Centre Ripa International
Hilfligweg 10,
3172 Niederwangen, Bern,
Suisse

Phone: +41 (0)31 984 03 55
Email: info@ripa-international.com

X
X